14 conseils pour trouver un bon cours:

Cette page a été réalisée pour du Tango argentin , mais nous trouvons qu’elle s’adapte particulièrement bien à toutes les danses. Merci à l’auteur Pierre Lehagre, de l’excellent site « Le temps du tango » http://letempsdutango.com, pour l’autorisation de publier ces conseils- et qui sont plus que jamais d’actualité ! Dansea2 l’a légèrement modifié pour l’adapter à toutes les autres danses. Inscrivez vous pour les Portes Ouvertes gratuites ici!

Parmi les nombreux cours réguliers existants ou les stages ponctuels proposés tout au long de l’année, vous trouverez certainement ce que vous recherchez et pour cela tout d’abord :

1- Fixez vous des objectifs dansea2 Réunion, danser le tango à la Réunion

Quel type de Salsa, Rock ou Tango vous voulez danser ? Et oui, par exemple en Tango Argentin, il n’y a pas UN style de tango, il y en a plusieurs, voir les différents styles ici : Quel tango argentin danser?… . En Rock, il y a le Rock en 4 Temps ou 6 Temps, voir Rock pointé ou glissé… En Salsa, il y a la portoricaine, la cubaine et la colombienne  voir Salsa…etc…

Que recherchez vous en venant prendre des cours?

  • à danser dans le cadre d’une danse sociale couramment pratiquée dans les bals?
  • à connaître quelques rudiments pour être capable de draguer sans avoir l’air trop ignare?
  • à connaître une culture dans sa globalité (musique, danse, littérature)?
  • à pratiquer une activité physique parmi d’autres sans trop vous prendre la tête?
  • à aller sur une scène pour danser professionnellement?
  • à intégrer une élite restreinte pour partager une passion entre connaisseurs triés sur le volet?
  • ou à vous amuser en rencontrant d’autres personnes dans une ambiance cool?

Quelque soit votre réponse, ces motivations sont toutes louables. Selon vos exigences vous rencontrerez des enseignants et des lieux de danse répondant à votre attente. Tous les enseignants ne poursuivent pas les mêmes buts, il est donc préférable de savoir dans quelle catégorie se classe le cours où vous souhaitez aller sous peine de déconvenue.

2- Ne choisissez pas un cours uniquement en fonction de son prix ou de sa situation géographique

Le prix d’un cours n’est pas forcément un indice de qualité ni de médiocrité. On peut trouver de très bons cours à des prix très modiques et de très mauvais à un prix élevé et inversement (tous les cas de figure sont possibles !!!!).

Le prix d’un cours collectif varie de la gratuité la plus totale à 22€ l’unité, voire plus. Faites attention à la durée et au prix: Un cours de tango d’une heure c’est plutôt court, la durée moyenne étant d’une heure 15… 15 minutes de plus toutes les semaines sur un an, ça fait beaucoup…
Des conditions spéciales sont souvent faites pour les étudiants…

N’allez pas forcément au cours le plus « près de chez vous » ou « le moins cher », mais cherchez plutôt un cours correspondant à vos aspirations. Le temps passé en transport compensera souvent la frustration engendrée par la fréquentation d’un cours où l’on se sent mal.

Ne vous faites pas avoir par des arguments du genre « De Buenos-Aires », « De Cuba » ou autre. Pour ce qui est du Tango, par exemple, il faut savoir que le tango « dit argentin » est issu de la région du Rio-de la Plata, et que les uruguayens en revendiquent la paternité autant que les argentins, (le plus célèbre tango « La cumparsita » a d’ailleurs été écrit par un uruguayen !!!). Il existe donc des professeurs non argentins qui peuvent être aussi bons que des argentins (ou aussi mauvais)!!!!!

Il en va de même pour les professeurs de Salsa, Swing Lindy hop ou West Coast, rock, danse de salon, etc…

Ne vous laissez pas non plus impressionner par des pseudo-diplômes. En effet, pour le tango par exemple, il n’existe pas de diplômes permettant de sanctionner la qualité d’un enseignement de tango argentin, que ce soit en France ou en Argentine. Allez plutôt dans les bals ou les pratiques où vous aurez l’occasion de rencontrer des professeurs qui connaissent le sujet autrement que de manière théorique. Un bon prof forme des bons danseurs, alors si vous croisez des bons danseurs, n’hésitez pas à leur demander leur avis ! Dernière chose, les grandes stars et grands noms qui font de superbes démos ne sont pas forcément des bons profs, ne l’oubliez pas ! Régulièrement en tournée, ces grands noms n’ont d’ailleurs souvent pas le temps matériel de monter une vraie « école » de danse…

3- Comparez les cours dansea2 Réunion, danser le tango à la Réunion

méthodes, prix, situation géographique, ambiance, feeling avec le prof, est-ce que les élèves tournent pendant les cours ou non, les personnes seules sont elles acceptées ou seulement les couples, est-ce que l’équilibre homme/femme est respecté, le prof danse t’il avec ses élèves?
Rien ne vaut une petite visite sur place pour voir s’il y a une différence entre « l’annonce » et « l’appartement à louer ».

4- Choisissez la qualité plutôt que la quantité

Choisissez un cours où l’on effectue un véritable travail de fond sur la posture, le guidage, le rythme, la gestion de l’espace avec des exercices appropriés, plutôt qu’un travail de forme où l’on gave les élèves de figures et dont il ne reste rien.

5- Choisissez un prof respectant rigoureusement des niveaux homogènes dans ses cours

L’objectif du prof peut être d’avoir un maximum d’élèves, donc d’accepter tout le monde !
Méfiez-vous des cours « tous niveaux », généralement il s’agit de cours où le niveau s’aligne sur les plus faibles…

Par ailleurs, la notion de niveau est très différente d’un endroit à l’autre : Pour certains, « débutant » signifie « celui qui n’a encore rien appris » alors que pour d’autres, «débutant » signifie moins d’un an de pratique. Certains annoncent « niveau avancé : plus d’un an de pratique », alors que pour d’autres cela implique au moins quatre ans de pratique ou un programme de connaissances précises assimilées.
Ne vous offusquez pas si un prof vous refuse dans son cours ou vous recommande un cours mieux adapté à votre niveau, voire vous conseille d’aller chez un confrère !!!! Il s’agit souvent d’un gage de sérieux.

Un bon prof refusera de vous faire brûler les étapes et cherchera à garder une homogénéité dans son cours, ce qui est une condition indispensable pour que les élèves puissent changer de partenaire sans être frustré par un partenaire qui n’aurait pas toutes les bases nécéssaires au sein du cours.

6- Une fois le cours choisi, évitez le zapping, particulièrement au début ! dansea2 Réunion, danser le tango à la Réunion

Il existe différentes méthodes ayant des logiques différentes et parfaitement valables. Prises séparément, ces méthodes sont cohérentes dans la durée, mais pratiquées simultanément, on obtient souvent un désastre. un peu comme les régimes amaigrissants.

Mieux vaut donc choisir un cours pendant quelques temps par exemple 6 mois, quitte à changer à l’issue de ce laps de temps si vous avez l’impression de piétiner. Et sur une piste de danse on doit avancer !!!

7- Evitez la boulimie de cours !

Il est nécessaire d’avoir assimilé pour pouvoir ingurgiter de nouveau. Vous ne progresserez pas plus vite en sautant d’un cours à l’autre, d’un professeur à l’autre. Vous risquez d’avoir des informations contradictoires (en apparence) alors qu’un enseignement suivi basé sur la régularité est un gage de progression. Chaque professeur choisit une progression pédagogique différente mais cohérente.

8- Choisissez un prof capable de vous apporter (presque toutes) les réponses !

Tant au plan musical, physiologique, technique que culturel. Ne vous cantonnez pas uniquement à à une suite de figures

Si vous choisissez un cours où l’on enseigne une danse sociale et non une danse de scène, privilégiez un cours où l’on insiste sur la gestion de l’espace, c’est à dire l’intégration harmonieuse des figures à l’espace restreint en soirée.

9- Choisissez un cours où l’on ne produit pas en série des clones du prof !!!dansea2 Réunion, danser le tango à la Réunion

Un bon prof respecte la personnalité de ses élèves en adaptant son enseignement à la morphologie, aux possibilités physiques de son élève. Il n’impose pas un seul style et ne cherche pas reproduire son image sur ses élèves. Il existe plusieurs styles tous aussi valables les uns que les autres… Par exemple, le tango argentin n’est pas standardisé. Depuis plus de cent ans il a évolué et rien ne permet de dire qu’il est définitivement figé et que son évolution est terminée.

10- Si vous choisissez un style de cours prônant la danse sociale, assurez vous que les professeurs mettent en pratique leur enseignement.

  • Est-ce qu’eux-mêmes sortent de temps de temps dans les  soirées ,les pratiques ou les bals, ou bien ne font ils que « récupérer la monnaie » ?
  • Est-ce qu’ils sont capables de danser sans heurter les autres, en sachant gérer l’espace ?
  • Jouent-ils les m’as-tu-vu pour chercher des clients ou bien viennent-ils pour s’amuser ?
  • Font-ils circuler l’information dans leurs cours concernant les manifestations tango y compris celles des autres intervenants ou bien cherchent-ils à préserver jalousement leur territoire (par crainte de la concurrence ?)
  • Les élèves sont-ils considérés uniquement comme des vaches à lait tout juste bons à payer ou bien bénéficient-ils d’un minimum de considération en dehors des cours ?.

11- « La danse n’est ni une philosophie, ni une religion » et c’est valable pour toutes les danses !

Le tango, par exemple,  n’est ni plus ni moins qu’une danse et une culture. Personne ne doit se comporter en gourou, ou en messie qu’il faut suivre aveuglément !

« Tous les professeurs ont quelque chose à apporter, mais personne ne peut se prévaloir de détenir l’unique vérité. » Ricardo Calvo (conférence Prayssac juillet 2001).

Gardez votre sens critique et ne vous laissez pas endoctriner par des discours ésotériques souvent destinés à masquer une profonde vacuité. Dans certains cours, le temps de « parlotte » excède très largement le temps de pratique … Il vaut mieux ressortir d’un cours avec des courbatures dues à des exercices plutôt qu’avec des maux de tête dus à trop de « parlotte » de la part de l’enseignant.

12- Rappelez vous que « ce sont souvent les mauvaises roues qui font le plus de bruit »

Informer de l’existence d’un cours, c’est bien, racoler, voire harceler, devient vite gênant ! Il y a quelques spécialistes bien connus qui allient cette technique avec un dénigrement systématique des confrères. Méfiez-vous donc des cours où l’on pratique de la sorte. En principe, un des meilleurs moyens de trouver un bon cours reste le bouche-à-oreille.

13- Pratiquez entre les cours (comme toute activité!)

Pour cela il existe de nombreuses soirées où  vous pourrez mettre en pratique ce que vous avez appris:  Voir où danser ici à la Réunion, où l’on peut aller s’entraîner avec des personnes de son cours mais également avec des personnes venant d’autres horizons. Ceci est une excellente mise en situation et permet de vérifier si l’enseignement reçu correspond,  pour ce qui est du tango par exemple, à un tango social offrant la possibilité de danser avec tous, ou bien s’il s’agit d’un tango de spectacle basé uniquement sur l’apprentissage de chorégraphies et ne pouvant être exécuté qu’avec son ou sa partenaire habituelle… Il est très utile de pratiquer le nomadisme et d’essayer tous les endroits existants (vous trouverez presque tout sur notre site internet « Calendrier sorties à la Réunion »).

Il existe des pratiques pour tous les goûts, à des prix ridiculement faibles (de gratuit à 10€, souvent boisson incluse). Donc dansez entre les cours, sinon vous perdez votre argent et votre temps !!! Même les débutants peuvent aller dans les pratiques ! Ne vous laissez surtout pas impressionner par ce qui vous paraît extraordinaire et inaccessible au début. Après quelques mois de pratique votre jugement se modifiera profondément!

14- De toute façon…

Sachez qu’en réalité il n’y a pas de recette infaillible pour trouver un bon cours: le bon cours est à la fois celui où vous vous sentirez bien (mais vous ne le saurez peut être pas au début, ça rend parfois un peu de temps, et un cours où l’on se sent bien n’est pas non plus la garantie d’un apprentissage de qualité, mais ça peut venir simplement d’une bonne ambiance…), mais attention, se sentir bien n’est pas suffisant, il faut aussi que vous vous sentiez progresser…

 

dansea2 Réunion, danser le tango à la Réunion